Se lancer

Comment utiliser les huiles essentielles ?Temps de lecture moyen : 14 min

21 janvier 2019
Voici comment utiliser les huiles essentielles de 3 façons : Tu peux les respirer, les appliquer sur ta peau ou les ingérer.

Crédit Photo ©Guillaume Vigneron

Il existe 3 manières d’utiliser les huiles essentielles : Tu peux les respirer, les appliquer sur ta peau ou les ingérer. Toutefois chaque huile essentielle peut avoir un ou plusieurs modes d’utilisation que tu choisiras en fonction de ton but et du receveur. Pour chaque mode, tu trouveras ici une présentation, des précautions d’emploi et des illustrations de ma pratique pour te faire une idée.

1. La diffusion atmosphérique

C’est l’utilisation la plus simple et la plus sûre.

1.1. La diffusion comment ça marche ?

Les huiles essentielles entrent en contact avec tes cellules nasales et passent dans ton corps via tes poumons. De plus, elles détruisent les micro-organismes dans l’air par contact.

1.2. La diffusion c’est pour qui ?

La diffusion atmosphérique ne présente pas de contre-indication sauf en cas d’allergie aux huiles essentielles (dans ce cas, tu ne lirais pas ce blog…). Ainsi, si tu es enceinte, que tu allaites (comme moi !) ou que tu as un jeune enfant ou un bébé (comme moi !), tu peux utiliser la diffusion d’huiles essentielles.

1.3. La diffusion c’est pour quoi ?

  • Tu cherches par exemple à purifier l’atmosphère si des microbes sont susceptibles de se balader dans ton espace (maison, bureau…)
  • Peut-être veux tu influencer tes émotions ou changer ton état d’esprit (te stimuler au bureau ou au contraire te relaxer dans ton salon, lutter contre la déprime ou faciliter le sommeil dans une chambre…)
  • Tu es envahi(e) et tu veux faire fuir des insectes
  • Ou tu veux tous simplement parfumer ou désodoriser une pièce

1.4. Comment diffuser les huiles essentielles ?

En versant quelques gouttes d’huiles essentielles pures sur un support inerte…

Exemples de supports inertes : Une plaque de plâtre, un mouchoir, un bracelet avec des pierres de lave.

Tu peux parfumer une petite zone autour de toi grâce à un galet poreux, une plaque de plâtre, un bijou en argile ou avec des pierres de lave, un simple mouchoir…

Je trouve que c’est typiquement le mode d’utilisation pratique par excellence au travail pour ne pas gêner tes collègues. Pour prendre un autre exemple, je l’apprécie aussi particulièrement au coucher pour la détente et pour un sommeil plus réparateur.

En versant quelques gouttes d’huile(s) essentielle(s) pure(s) dans un diffuseur…

Exemple avec le diffuseur Pilou de PRANARÔM : Un diffuseur ultrasonique d'huiles essentielles pour une diffusion dans la chambre de bébé.

Les personnes présentes dans la pièce pourront toutes en profiter et tu purifieras l’atmosphère.

Reporte-toi bien aux instructions de ton appareil, mais généralement j’utilise 3 à 5 gouttes pendant maximum 20mn toutes les 2h.

Crédit photo ©Guillaume Vigneron

Il existe plusieurs types de diffuseur (à jet d’air sec, brumisateur, électrique à diffusion passive). Alors si tu as du mal à t’y retrouver n’hésite pas à me demander un article à ce sujet dans les commentaires.

En respirant directement l’odeur qui s’émane de la bouteille…

On peut sentir l'huile essentielle directement à partir du flacon

Tu associes pratique d’utilisation et efficacité.

Crédit photo ©Guillaume Vigneron

Par exemple, je fais cela ponctuellement pour un petit coup de fouet avec de la l’huile essentielle de Menthe poivrée (Mentha piperita). Néanmoins, je ne suis pas fan de l’ouverture de la bouteille trop souvent car j’ai toujours peur qu’elle tombe.

Petit bémol : Je trouve aussi que l’on sent moins bien les odeurs avec des flacons d’échantillons. En effet, le goulot est souvent plus étroit que sur les bouteilles normales. Malgré cela, je le propose souvent en atelier ou en consultation et j’ai de très bons retours.

En faisant un mix entre application locale et diffusion…

On peut sentir l'huile essentielle directement après application cutanée diluée sur une zone choisie. Ici les poignets, mais ça peut être les tempes, la base du crâne, le cœur...

Tu peux appliquer quelques gouttes d’huile essentielle (diluée au besoin) sur un de tes poignets, puis frotter ensemble tes deux poignets et faire 3 grandes inspirations avec les poignets proches de ton nez (sans le toucher !). Je te donne tous les détails sur l’application cutanée un peu plus bas dans cet article !

Crédit photo ©Guillaume Vigneron

J’adore le faire avec de l’huile essentielle d’Orange douce (Citrus sinensis) pour la bonne humeur ou d’Encens (Boswellia ssp) pour ma séance de yoga. Même si la peau absorbe l’odeur en quelques heures, pendant ce laps de temps je peux refaire quelques inspirations profondes au besoin.

Précautions d’emploi avec la diffusion :

  • Tu respecteras le mode d’emploi de ton diffuseur (temps d’utilisation, nettoyage etc.).
  • Tes huiles essentielles ne doivent pas rester dans ton diffuseur plus de 24h.
  • Tu te nettoieras les mains après chaque utilisation et après avoir lavé ton diffuseur.

2. L’application cutanée (sur la peau)

2.1. L’application cutanée, comment ça marche ?

Les huiles essentielles entrent en contact avec ta peau qui les absorbe. Elles passent ensuite rapidement dans ton sang après application, ce qui leur permet d’agir aussi bien sur la zone d’application que sur ton corps en entier.

2.2. L’application cutanée, c’est pour qui ?

Toi et tes enfants pouvez bénéficier des huiles essentielles sur votre peau, mais en étant toujours attentifs au choix de l’huile, à sa dilution et au dosage. Tu prendras d’autant plus de précautions si tu as la peau sensible en faisant un test de tolérance et en diluant.

2.3. L’application cutanée, c’est pour quoi ?

Tu peux vouloir agir localement sur :

  • Un symptôme localisé comme un bleu, une douleur, de l’acné, de la cellulite etc.
  • Ton visage ou ton corps pour une action cosmétique.

Ou tu peux agir sur tout ou partie de ton corps avec un point d’entrée localisé.

  • Tu peux aider ton corps dans son processus d’auto-guérison à partir de la plante de tes pieds, ou bien là où se situe le mal (infections ORL, infections broncho-pulmonaires, troubles digestifs, etc.)
  • Tu peux influencer tes émotions ou ton état d’esprit à partir de tes poignets, de ton coeur ou de ton plexus solaire.

2.4. Comment appliquer les huiles essentielles ?

Tu dois poser 3 questions :

  • Quel est ton but en appliquant cette huile sur ta peau ?
  • Quelle quantité vas-tu appliquer et à quelle fréquence ?
  • Où et sur quelle surface ?

2.4.1. Dans quel but mettre cette huile essentielle sur la peau ?

Certaines huiles essentielles sont douces et tu peux utiliser pures comme la Lavande officinale (Lavandula angustifolia) sur une plaie. D’autres sont à diluer pour les peaux jeunes ou sensibles comme la Menthe poivrée (Mentha piperita). Mais attention, certaines huiles sont à diluer avant toute utilisation sur la peau comme l’Origan (Origanum Vulgare) qui est une huile très puissante à n’utiliser que sur un public choisi.

En fonction de ton objectif (cosmétique ou thérapeutique), tu vas pouvoir adapter la dilution de ton huile essentielle. Je te donne ci-dessous des indications pour réaliser des flacons de 10ml.

Usage pour Adultes Dilution HV en ml HE en ml HE en nb de gttes pour codigoutte doTERRA 1ml=16gttes HE en nb de gttes pour codigoutte Boemia 1ml=25gttes
Pour un usage cosmétique : Il est inutile de doser plus dans ce cas, c'est la régularité d'utilisation qui jouera le plus dans l'efficacité
pour application sur ton visage (contre les rides par exemple), 1% 9,9 0,1 2 3
pour application sur ton corps (en huile de massage par exemple). 3% 9,7 0,3 5 8
Pour un usage thérapeutique
Tu as besoin d'un soin quotidien, de soutenir ta peau ou ton bien-être (gérer ton stress par exemple). 5% 9,5 0,5 8 13
Pour ton confort ou en cas de symptômes moyens, tu peux agir sur une articulation, la circulation, les muscles, les tendons, les voies respiratoires. 7% 9,3 0,7 11 18
Quand la dilution à 7% ne suffit pas, tu peux passer à une dilution 10%. 10% 9 1 16 25
Quand tu as vraiment une pathologie et que tu veux aider ton corps à lutter contre ce mal, tu peux passer à une dilution 15%. 15% 8,5 1,5 24 38
Tu veux avoir une action sur les graisses par exemple, ou tu as tout simplement la peau sensible. 20% 8 2 32 50
Tu veux avoir une action locale puissante sur ta cellulite, sur une verrue ou contre un parasite par exemple. 30% 7 3 48 75
Tu débutes avec une huile essentielle et tu fais un test de sensibilité. Tu manques de pratique et tu utilises une huile douce ou potentiellement sensibilisante. 50% 5 5 80 125
Tu veux avoir une action générale avec une huile essentielle douce comme l’Encens (Boswellia ssp). 100% 0 10 160 250

L’utilisation pure dans mon tableau (ou à 50% pour un public sensible) est valable pour une application d’urgence ou sur une petite surface et une courte durée. Par exemple, tu peux mettre une goutte d’huile essentielle de Tea tree (Melaleuca alternifolia) sur un coton tige biodégradable que tu appliques sur ton bouton de fièvre 5 à 6 fois par jour pendant 5 jours.

Si tu as en tête une utilisation quotidienne ou quasi-quotidienne pour un but donné, tu ne dépasseras pas la dilution de 5% comme recommandé dans le tableau. Je fais également une “fenêtre thérapeutique” d’une semaine dans un mois sur recommandation de ma naturopathe.

Pour tes enfants, les dilutions ci-dessous sont adaptées à l’immaturité de leur peau et de leur système nerveux. C’est la raison pour laquelle tu augmenteras progressivement la dilution avec leur âge et leur morphologie tout en respectant ces fourchettes. Ces indications permettent de préparer des flacons de 10ml :

Dans les tableaux ci-avant, je t’ai donné les dilutions pour remplir des flacons ou roll-on de 10ml car c’est la quantité que j’utilise généralement. Libre à toi d’ajuster par une simple règle de 3 en fonction de tes besoins !

2.4.2. Quelle quantité d’huile essentielle sur ma peau et à quelle fréquence ?

Tout dépend de la morphologie et de l’état de la personne : Par exemple, tu ne vas pas donner la même quantité à deux enfants de 2 ans quand l’un est tout fin et commence juste à mettre des vêtements en 2 ans (genre ma n°1 à l’époque) et quand l’autre met du 4 ans et le remplit bien (genre mon n°2). De même, une personne âgée peut être affaiblie et nécessiter des dilutions ou doses aménagées par rapport à celles d’un adulte dans la force de l’âge.

Comme repères pour un adulte, tu peux avoir à l’esprit :

Tu n’obtiendra pas de meilleures résultats en prenant plus d’huiles essentielles que ces 18/20 gouttes. D’autant plus, si tu dépasses les doses max au delà de 5 jours, tu risques de faire plus de mal que de bien en surchargeant ton foie et tes reins. Donc estime justement la quantité d’huiles essentielles que tu ingères ou que tu mets sur ta peau avec tous les produits cumulés que tu utilises chaque jour (huiles essentielles pures ou diluées, crèmes, shampoings, gélules…).

En bref, la clé est vraiment la régularité d’application de la juste dose, soit pendant la phase aiguë, soit au long court suivant la dilution.

Dans chaque article de mise en pratique, je te donnerais précisément la dilution, le dosage et la fréquence que j’utilise.

2.4.3. Où vas tu appliquer tes huiles essentielles ?

  • Pour prendre soin de ton corps, la plante des pieds sera ton point d’entrée favori car la pénétration y est rapide, le massage peut être associé à la réflexologie plantaire et la zone est à la fois accessible et protégée. Les chaussettes/chaussures évitent que les enfants n’y accèdent et les odeurs ne se font que peu sentir si on ne souhaite pas les partager (Je connais un certain barbu qui ne veut pas que les autres sentent qu’il utilise des huiles essentielles…).
  • Pour soigner une migraine, tu choisiras tes tempes loin des yeux et à la base du crâne.
  • Pour agir sur tes émotions ou ton stress, tu favoriseras les poignets, le cœur et le plexus solaire.

2.5. Précautions d’emploi pour l’application cutanée

  • Tu t’assureras de connaître le nombre de gouttes nécessaires pour 1ml d’huile essentielle en fonction de la marque que tu utilises (15 à 30 gouttes). Par exemple, chez doTERRA 16 gouttes suffisent, alors que chez Boemia c’est 25 gouttes.
  • Tu feras un test de sensibilité de la peau pour une première application d’huile essentielle. Pour cela, tu dilueras ton huile essentielle à 50% et tu mettras une goutte dans le pli du coude. 10mn suffisent à observer où non une réaction qui est en principe assez superficielle (ça chauffe un peu et ça rougit) mais si besoin, tu mettras de l’huile végétale.
  • Tu ne mettras jamais d’huile essentielle en contact avec tes yeux, ton nez ou l’intérieur de tes canaux auditifs (autour ou derrière tes oreilles en revanche, cela est possible).
  • Tu attendras 12h avant de t’exposer au soleil si tu utilises une huile essentielle d’agrume (citrus sp/zeste) comme le Citron (Citrus limon) ou l’Orange douce (Citrus sinensis) par exemple. En effet, ces huiles sont “photosensibilisantes”, ce qui veut dire que ta peau peut faire une réaction (tâche) sous l’action du soleil. Pour plus de détails, consulte l’article Qui peut utiliser des huiles essentielles dans ma famille ?
  • Tu prendras garde si tu as chez toi des huiles essentielles dites “dermocaustiques” car elles peuvent entraîner des brûlures. Tu les utiliseras donc toujours diluées dans une huile végétale et sur des surfaces bien localisées. Pour plus de détails, consulte l’article Qui peut utiliser des huiles essentielles dans ma famille ?
  • Tu mélangeras tes huiles essentielles avec une base neutre si tu veux les utiliser dans ton bain (savon, shampoing, sels marins, bicarbonate de soude) (1)
  • Tu te nettoieras les mains après chaque utilisation.

Que faire…

3. La voie interne

3.1. La voie interne c’est pour qui ?

En tant qu’adulte tu vas pouvoir l’utiliser de manière exceptionnelle et dans des cas précis, mais sois très prudent(e) dans ta pratique et suis scrupuleusement les indications données.

Concernant tes enfants, c’est par contre nettement plus limité, alors consulte un professionnel.

3.2. La voie interne c’est pour quoi ?

Cette voie permet d’agir vite et fort, par exemple sur une infection. Cependant cette force doit être maîtrisée. Donc si tu as un doute, tu t’abstiens ou tu consultes un professionnel.

Elle est aussi utile pour détoxifier le corps et booster le système immunitaire.

3.3. Comment ingérer des huiles essentielles ?

Premièrement, tu vas t’assurer de ne pas prendre un médicament en même temps ou de manière rapprochée avec une huile essentielle. Ils pourraient interagir ensemble. Tu espaceras donc la prise de l’un et de l’autre de 2 heures minimum.

Deuxièmement, tu vas utiliser un support comme les huiles essentielles peuvent être irritantes pour les muqueuses et qu’elles sont insolubles dans l’eau. Cela peut être par exemple une cuillère de miel, une boulette de mie de pain, une gélule ou un comprimé neutre. Je trouve toutefois plus sûr et plus simple de prendre des gélules prêtes à l’emploi pour éviter les manipulations ou erreurs de dosage.

Une goutte d'huile essentielle de citron dans 1/2 verre d'eau au réveil sur 10 jours en détox

La seule huile essentielle que je prends en interne en dosant seule est l’huile essentielle de Citron (Citrus limon) sur 10 jours en détox 2 fois par an à la rentrée scolaire et à la fin de l’hiver (une goutte dans un verre d’eau au réveil).

Crédit photo ©Guillaume Vigneron

J’utilise pourtant quelques huiles essentielles en cuisine quand cet usage m’a été proposé par une référence de confiance. Alors demande moi des recettes en commentaires si tu est curieux(se) !

3.4. Précautions d’emploi pour la prise d’huiles essentielles en interne

  • Tu attendras 12h avant de t’exposer au soleil si tu utilises une huile essentielle d’agrume (citrus sp/zeste) comme le Citron (Citrus limon) ou l’Orange douce (Citrus sinensis) par exemple. En effet, ces huiles sont “photosensibilisantes”, ce qui veut dire que ta peau peut faire une réaction (tâche) sous l’action du soleil. Pour plus de détails, consulte l’article Qui peut utiliser des huiles essentielles dans ma famille ?

Que faire…

Conclusion

Tu sais à présent que certains modes d’utilisation nécessitent plus d’informations et de précautions que d’autres, mais aussi que la personne receveuse est déterminante dans ton choix.

A toute personne qui débute, je conseille donc d’acheter un diffuseur. Mais tu peux aussi commencer à profiter des huiles essentielles très simplement et de manière sûre avec les mouchoirs de ta grand-mère !

Pour aller plus loin

A ce stade, tu te sens peut-être un peu assommé(e) par toutes ces informations ! Personnellement, il m’a fallu également du temps pour les digérer et me les approprier (et j’apprends encore et encore !). C’est pourquoi je te propose de te reporter aux articles qui traitent de tes priorités en matière de bien-être. Je ferai attention à toujours préciser les doses et les précautions d’usage quand je fais un article thématique de telle sorte que petit à petit, tes connaissances s’étofferont et ta pratique sera plus assurée.

Voici donc ce que je te propose pour ne rien rater Abonne-toi à ma newsletter qui t’apportera tous les 15 jours des propositions d’applications pratiques. Ainsi en tant qu’abonné, tu seras dans mes petits papiers pour orienter les articles vers les sujets qui t’intéressent ! 1, 2, 3, abonne-toi !

Vous pourriez aussi aimer

2 Commentaires

  • Répondre Christelle 5 juillet 2019 à 7 h 01 min

    Bonjour,

    Merci pour ce super article très détaillé !

    Je suis un peu surprise par ce que tu préconises concernant la dilution des huiles essentielles. Dans les vidéos d’Anne-Julie Yonnet, il me semble qu’elle parle toujours de dilution à 50% seulement et c’est là-dessus que je me suis basée… cela signifie que mes roll-on sont tous surdosés ! Mais c’est vrai que cela correspond mieux à ce que conseillent les aromathérapeutes ici en Suisse
    Je suis quand même un peu perdue avec les différents pourcentages de dilution. J’ai des enfants de 2 ans et 4.5 ans. En hivers quand je leur mets du OnGuard sous les pieds chaque jours en prévention, il faudrait que je le dilue à 0.50% ? Et pour moi 5% ou 10% ? Et quand ils sont malades et que j’utilise OnGuard, Air et Encens à 2% ? Et pour moi 15% ? Et pour Serenity quand ils sont en colère ou énervés à 2% aussi ? Et 15% pour moi ? Et la lavande que je mets sur des piqures ou plaies il faut aussi que je la dilue à 2% pour les enfants ?
    Et la goutte de Citrus Bliss que je mets dans mes mains chaque matin pour la respirer, est-ce que ce serait mieux de la mettre sur un tissu ? D’autant plus qu’elle est probablement photosensibilisante ?

    Je suis désolée pour toutes ces questions. Cela fait quelques mois que j’utilise les huiles essentielles et la question des dosages n’est pas très claire pour moi…

    Merci pour ton aide.
    Christelle

  • Répondre Julie • Une Goutte, Ça Pousse 6 juillet 2019 à 22 h 27 min

    Bonjour Christelle,

    Je suis très heureuse que cet article te sois utile. j’ai mis beaucoup d’énergie pour faire en sorte qu’il soit le plus clair et complet possible.

    Pour ta remarque sur les dilutions, il se trouve que la pratique en termes de dilution varie énormément d’un pays à l’autre. En France, les dilutions sont extrêmement prudentes par rapport aux Etats-Unis par exemple. A toi de faire ton chemin entre ce qui est préconisé en Suisse ou à l’étranger.
    De mon côté, j’adapte en fonction des besoins de ma famille. J’ai commencé avec les dilutions françaises qui sont proposées dans cette article. A présent, j’ai une pratique plus décomplexée : Mes connaissances s’étoffent et nous avons expérimenté des résultats très intéressants en fonctionnant différemment dans certains cas.

    Pour les conseils sur les utilisations des huiles essentielles doTERRA, ta conseillère Bien-être est là pour te répondre si tu as besoin de précisions sur ton utilisation. N’hésite pas à la contacter, elle est là pour toi !
    De mon côté, je réponds toujours aux personnes qui sont passées par moi pour commander des produits doTERRA et via ce blog j’espère accompagner d’autres familles sur le chemin du bien-être.

    Je peux te partager ici mon utilisation comme je le fais dans le blog. Pour info, mes enfants ont également 2 ans et 4 ans, mais ils font presque le même poids 🙂 .
    * Je favorise toujours la diffusion avec mes enfants : avec diffuseur par brumisation ou sur les vêtements que ce soit pour Air en cas de maladie ou pour une difficulté d’endormissement avec Lavande ou Serenity
    * J’utilise des huiles pures sur la peau dans les cas d’urgence comme la lavande ou le géranium sur les plaies ou dans des cas très précis comme une verrue avec le tea tree.
    * Pour les huiles à appliquer tous les jours, je fais des « fenêtres thérapeutiques », à savoir : Application quotidienne pendant 3 semaines, pause sans huile pendant 1 semaine et je reprends.
    * Pour le « On Guard », je l’utilise en Roll-on Touch sur mes petits (alors qu’en France, on dit d’attendre 6 ans et de beaucoup diluer vu la composition). J’avais essayé d’autres mélanges maison qui ne suffisaient pas à passer l’hiver sereinement. Pourtant avec On Guard, on est passé de prescriptions d’antibiotiques tous les mois (voire 2 fois par mois) à… 1 fois dans l’hiver. Cela m’a personnellement convaincue que ma voie était la bonne pour nous.
    Pour info, doTERRA commercialise un Roll-on de protection à utiliser à partir de 3 ans qui s’appelle « Stronger » avec des huiles plus douces. J’ai l’intention de le tester cet hiver pour comparer l’efficacité des 2 solutions.
    * Citrus Bliss est photosensibilisante comme toutes les HE d’agrumes. Pour ma part, j’applique des huiles pour le « mental » souvent sur les vêtements ou un bijou d’aromathérapie (whisper), mais aussi sur le chakra du cœur (Peace) ou sous la plante des pieds (Encens, Balance…).

    J’espère que mes expériences seront inspirantes pour toi.
    Dans ma newsletter je partage des exemples de ma pratique qui ne font pas forcément l’objet d’un article. N’hésite pas à t’abonner !

    Prends soin de toi !

  • Ecrire une réponse

    Après soumission d'un commentaire, compte un court délai avant publication sur le blog.

    Pourquoi ? Pour supprimer le spam et les messages publicitaires indésirables (eh oui). Sache que je fais mon maximum pour publier et répondre à vos réactions le plus rapidement possible !

    quis, ut venenatis Aliquam nec in luctus Lorem mattis Curabitur diam vulputate,