Se lancer

Choisir ses huiles essentielles : se valent-elles toutes ?Temps de lecture moyen : 11 min

17 février 2019
Il y en a partout et à tous les prix. Mais alors comment choisir ses huiles essentielles ?

Aujourd’hui, tu fais tes courses ou tu vas à la pharmacie. Tu as lu plusieurs articles dans tes magazines préférés. Tu as vu une vidéo. Une copine t’a parlé d’une utilisation… et là tu les vois : ces fameuses huiles essentielles. Alors pourquoi ne pas essayer ? C’est bio et ce sont des plantes. Le prix n’est pas trop cher. Allez, je mets dans mon panier pour tester !
C’est mon histoire. Peut-être la tienne ?
Depuis plusieurs année pourtant je milite pour expliquer comment choisir ses huiles essentielles et apprendre à les utiliser.

1. Les informations de base pour choisir ses huiles essentielles

1.1. Les informations obligatoires

En France, tu auras obligatoirement mentionné sur les flacons d’huiles essentielles ou sur la notice associée (en ligne ou papier) :

  • Le nom botanique en français et en latin
  • La partie de la plante utilisée (feuille, écorce, fleur etc.)
  • Les molécules principales et éventuellement le chémotype
  • Le mode de culture ou récolte (bio, conventionnel, récolte sauvage)

Les 3 premiers points, te permettront de t’assurer que tu achètes bien le produit que tu souhaites. Le mode de culture ou de récolte est une information qui te donne plus un gage de qualité.

1.1.1. Le nom botanique en latin

Le latin, n’est pas un excès de snobisme ou une nostalgie des cours de 4ème… Par exemple il y a 4 huiles essentielles d’Eucalyptus différentes et elles n’ont pas les mêmes propriétés et précautions d’emploi. Si tu vois écrit Eucalyptus (Eucalyptus citriodora), il s’agit d’Eucalyptus citronné que j’affectionne particulièrement sur du tissu près des grilles d’aérations pour faire fuir les insectes. Ce n’est pas du tout la même chose qu’un Eucalyptus (Eucalyptus radiata) ou Eucalyptus radié que j’utilise principalement en hiver en prévention ou pour aider mon corps en cas de grippe ou de rhume. Si c’est directement précisé en français, tant mieux ! Mais dans le doute, “Lis Latine”.

1.1.2. La partie de la plante utilisée

La partie de la plante est importante également car une même plante peut donner lieu à la production de différentes huiles selon la partie distillée. Pour l’huile essentielle de Cannelle de Ceylan (écorce) et Cannelle de Ceylan (feuille), le nom latin est le même Cinnamomum zeylanicum mais les propriétés diffèrent. La première a par exemple des propriétés antioxydantes que ne possède pas la seconde, et inversement la seconde a des propriétés antalgiques et anesthésiantes que ne possède pas la première.

1.1.3. Le chémotype

Les compositions chimiques d’huiles essentielles produites à partir d’une même plante aromatique et d’une même partie de cette plante peuvent aussi présenter des variations. Cela est influencé par divers facteurs comme le sol, le soleil, la culture ou la récolte. Il existe par exemple 7 chémotypes (notés “ct”) d’huiles essentielles de Thym (Thymus vulgaris). J’utilise notamment régulièrement l’huile essentielle de Thym à linalol (Thymus vulgaris ct linalol) pour ses vertus anti-infectieuses et bactéricides. En revanche, je n’utilise pas l’huile essentielle de Thym à thymol (Thymus vulgaris ct thymol) malgré ses propriétés anti-infectieuses à large spectre en raison de sa toxicité (hépato-toxique à forte dose et sur le long terme et dermocaustique).

1.1.4. Mode de culture ou récolte

A minima, je veux une huile essentielle de qualité biologique pour éviter d’utiliser du jus de pesticides concentré.

La cueillette sauvage est également intéressante si elle est faite de manière respectueuse dans des zones choisies. Là, ce sont surtout les informations sur le producteur/récoltant ou le laboratoire et sa manière de travailler qui pourront m’influencer.

1.2. Les informations à rechercher pour choisir ses huiles essentielles

1.2.1. Quelles sont les méthodes de production du producteur/récoltant ou du laboratoire ?

Tu as sûrement remarqué que la qualité des fruits et légumes est influencée par leur terroir. De la même manière la plante qui entre dans la composition de ton huile essentielle va suivre cette règle en fonction du climat et du sol où elle a poussé. C’est pourquoi le produit final ne sera pas le même suivant que la plante ait été cultivée ou cueillie dans sa région endémique, ou dans une serre indépendamment de son origine.

Les différents acteurs qui vont intervenir dans le processus de production eux aussi contribuent à créer un produit final spécifique :

  • Le travail du producteur dans le choix de la plante, sa culture, la taille de l’exploitation, la partie récoltée, la période de récolte
  • Le travail du distillateur dans la maîtrise du processus d’extraction de l’huile (température, pression)

Souvent je fais sentir une même huile essentielle (comme la lavande ou le citron) de plusieurs marques. Mes interlocuteurs ressentent généralement une différence juste à l’odeur émanant de la bouteille.

Alors renseigne toi !
Et si tu en as l’opportunité,
teste la différence pour choisir ses huiles essentielles !
Je connais toutes les personnes sur cette carte et travaille avec elles.
Contacte la plus proche de chez toi.

1.2.2. Est-ce que l’huile essentielle est naturelle et pure ?

Naturelle ?

Cela peut paraître surprenant, mais il y a des huiles essentielles bon marché « synthétiques ». Et en principe le corps accepte moins bien le synthétique que le naturel… Ces huiles essentielles se trouvent notamment dans des produits cosmétiques ou ménagers qui jouent la carte du naturel. Une raison de plus selon moi pour réaliser les produits qui m’intéressent à partir de recettes faites maison et de produits de qualité.

Pure ?

Tu ne veux pas que ton huile essentielle contiennent un (ou plusieurs) additif(s) comme du parfum par exemple. Cela diluerait l’action de ton huile essentielle et risquerait en plus de te provoquer un effet indésirable comme une allergie. Lis la liste des ingrédients pour t’assurer qu’il n’y a que de l’huile essentielle et rien de plus.

1.2.3. Quelle est la quantité de produit annoncée dans le flacon ?

Cette information n’a rien à voir avec la qualité du produit, mais plus avec son prix, en particuliers quand tu achètes en ligne et que tu peux pas tenir le flacon dans tes mains. J’ai déjà vu des flacons de 5ml, 10ml, 15ml et 30ml. Ces différentes contenances vont évidemment influencer le prix du flacon et le prix de l’huile au ml. J’achète le plus souvent une contenance de 15ml pour une huile que je sais que je vais utiliser régulièrement. J’achète alors également des flacons vides pour m’en faire des échantillons de voyage ou d’utilisation courante si je ne veux pas risquer de perdre ou casser mon flacon d’origine.

2. Les labels et avis pour choisir ses huiles essentielles.

2.1. Les labels permettent d’avoir une certaine assurance de qualité

Selon les marques les appellations diffèrent car il n’y a pas de norme officielle, mais voici les dénominations commerciales qui peuvent t’aider :

  • Bio et AB apporteront une garantie de l’origine biologique de l’huile essentielle. C’est un gage de qualité qui reste insuffisant sans autre précision concernant la composition de l’huile essentielle. A titre d’exemple, si tu as une huile essentielle de Thym bio sans plus de détail, tu ne sais pas quel chémotype de Thym se trouve entre tes mains. Cela change nettement la donne sur ses propriétés et précautions d’emploi…
  • HEBBD indique que l’Huile Essentielle est Botaniquement et Biochimiquement Définie. C’est là que tu sais que tu as entre les mains une huile essentielle d’Eucalyptus citronné ou d’Eucalyptus radié par exemple.
  • HECT indique que l’Huile Essentielle est ChémoTypée. C’est là que tu sais que tu as entre les mains une huile essentielle de Thym à linalol ou de Thym à thymol par exemple.
  • CPTG indique que l’huile essentielle est Certifiée Pure et de qualité (Grade) Thérapeutique. Il garantie la maîtrise de la production et de la transformation des plantes, et pour le produit fini, sa pureté, l’absence de résidus chimiques et le niveau requis de composés actifs.

2.2. Ma marque préférée

J’ai acheté mes premières huiles essentielles en faisant mes courses soit dans mon magasin bio, soit sur une boutique en ligne de produits écologiques.

Et puis j’ai eu une expérience avec de la lavande doTERRA.
Depuis que j’ai testé la différence, je n’achète plus qu’auprès de dōTERRA « le don de la terre ».
J’ai même décidé de travailler exclusivement avec eux.

Je suis convaincue par la qualité de leurs huiles essentielles et de la manière leur manière de fonctionner dans leur approvisionnement et la relation avec leur partenaires.

La qualité de leurs huiles essentielles se sent.

La qualité est mon premier critère de choix dans la mesure où ces huiles essentielles vont passer jusque dans les cellules de mes proches. Le label CPTG que j’ai mentionné plus haut est propre à dōTERRA. Il assure la pureté de leurs huiles essentielles, le fait qu’elles soient exemptes de produits nocifs (pesticides, herbicides, engrais chimiques etc.) et le fait que la concentration en principes actifs soit garantie.

Quand je prends un flacon de lavande ou de citron de la marque de mon magasin bio et un flacon de ces mêmes huiles essentielles chez dōTERRA, les parfums dōTERRA sont incontestablement plus agréables. Comme j’utilise énormément la diffusion, je trouve cela particulièrement important.

Et si tu veux tout connaitre sur le contenu de ton flacon, va sur le site SourceToYou, clique sur « RAPPORTS QUALITÉ (CGSM) » et tape ton numéro de lot visible sous le flacon. Teste avec ce numéro de mon flacon d’hélichryse si tu veux : 1617210

L’offre d’huiles essentielles dōTERRA est fournie

Ils proposent aujourd’hui (en février 2019) 50 huiles simples contre 25 en 2008. Mais ils ont surtout des synergies (26 mélanges uniques) que je trouve très intéressantes. Impossible de les reproduire : Elles sont subtiles comme des parfums.

Une entreprise vertueuse

« Nous travaillons directement avec les producteurs, il n’y a pas d’intermédiaire et pas de courtiers pour profiter d’eux. L’argent va de notre main à celle du producteur »      

Emily Wright

Les plantes sont produites dans leur région endémique par de petits producteurs. DōTERRA aide les familles à soutenir et faire grandir leurs exploitations en les rémunérant justement. Cette action sociale est très importante à mes yeux. Malgré la taille de l’entreprise, je sais que je contribue par mes achats à un mode de fonctionnement vertueux (contrairement à lorsque quelqu’un achète chez Ama…).

Un exemple de la relation entre dōTERRA et ses producteurs au Kenya.
L’achat de produits dōTERRA implique un accompagnement par un conseiller bien-être.

Quand tu achètes une huile essentielle dans ton magasin bio ou en ligne, la plupart du temps tu as accès à une notice et des conseils généraux en ligne. Quand tu achètes dōTERRA, tu es en contact avec une personne ressource qui est passionnée, qui t’écoute, qui te partage ses connaissances et ses expériences.

Suite aux expériences très positives que j’ai vécues avec les huiles essentielles, j’ai décidée de devenir Conseillère bien-être indépendante en 2018. J’adore partager ce en quoi je crois. DōTERRA me donne l’opportunité de faire cela à mon rythme, en me formant en continue et au sein d’une communauté bienveillante et avec cette envie d’aider autrui au quotidien.

Je parle d’accompagnement offert parce que les huiles essentielles ne sont pas des tisanes. C’est important de savoir les utiliser convenablement et j’attache beaucoup d’importance à l’apprentissage avec la pratique. C’est pourquoi j’invite les personnes qui achètent leurs huiles essentielles en passant par ici à rejoindre gratuitement la Communauté Partages d’Essentielles. Parents, thérapeutes et naturopathes passionné(e)s d’huiles essentielles y partagent leurs pratiques personnelles et professionnelles et répondent aux questions.


A avoir à l’esprit pour juger du prix au moment de choisir ses huiles essentielles :
La plupart des bouteilles ont une contenance de 15ml et certaines 5ml. Alors que la plupart des marques proposent des contenances de 10ml (donc mathématiquement à un prix plus bas).
Et si tu trouves que les huiles essentielles de qualité sont chères, je t’invite à analyser le prix des huiles essentielles.

Vous pourriez aussi aimer

Encore aucun commentaire ? Partage-moi tes réactions

Ecrire une réponse

Après soumission d'un commentaire, compte un court délai avant publication sur le blog.

Pourquoi ? Pour supprimer le spam et les messages publicitaires indésirables (eh oui). Sache que je fais mon maximum pour publier et répondre à vos réactions le plus rapidement possible !

lectus libero felis tempus porta. velit, mi,